Contenu

Doctrine encadrant la demande de mélange de boues des STEU urbaines préalable à leur valorisation en agriculture

L’ANSES, dans un avis rendu le 27 mars 2020, recommande la limitation des épandages des boues de STEU urbaines aux boues hygiénisées dans le contexte de pandémie au Coronavirus SARS-Cov-2 (Covid-19). Cet avis a été repris dans une instruction interministérielle en date du 02 avril 2020 et un arrêté interministériel en date du 30 avril 2020.

Au démarrage de la crise sanitaire, les boues des STEU seinomarines épandues dans un cadre réglementaire strict n’étaient pas hygiénisées. L’interdiction temporaire des épandages de ces boues peut engendrer des problèmes de stockage et conduire à une dégradation du fonctionnement des STEU.

Le mélange de boues est une solution pouvant permettre aux maîtres d’ouvrages la prise en compte des nouvelles instructions.

La doctrine diffusée ici est destinée à encadrer les demandes de mélanges de boues préalables à l’épandage direct, proposer un contenu type de porter à connaissance, et préciser le suivi microbiologique à mettre en place pour des boues chaulées hygiénisées.

Des informations relatives à l’assainissement et aux épandages dans ce contexte sanitaire sont également disponibles sur le site ministériel :
http://assainissement.developpement...